Les 8 pièges à éviter dans un testament

Dernière mise à jour : juil. 12

Comme vous le savez peut-être déjà, un avocat n’est pas nécessaire pour la rédaction de votre testament. Cependant, si vous avez décidé de le rédiger vous-même, il y a quelques pièges à éviter.


Top 8 des pièges à éviter dans un testament
1: Planifier uniquement votre décès et non votre fin de vie
2: Ne pas faire mention de vos dettes
3: Ne se préoccuper que des biens matériels
4: Inclure des biens qui ne font pas partie de votre succession
5: Ne pas choisir les bons témoins (dans certains pays)
6: Faire la surprise à votre exécuteur testamentaire
7: Ne pas rédiger un nouveau testament après un mariage ou un divorce
8: Ne pas prévoir de clause résiduelle
Bonus:  Le testament pour expatriés

Erreur n°1: planifier uniquement votre décès et non votre fin de vie

Votre testament est utile lorsque vous décédez, mais avez-vous pensé à ce qui se passera en cas d'accident grave, d'accident vasculaire cérébral, voire de démence? Peut-être voudrez-vous couvrir ces questions dans ce qui s’appelle un testament de vie. Ce document peut prendre la forme d'une procuration ou d’une directive préalable.


Qu'est-ce qu'une procuration médicale?

Lorsque vous faites une procuration médicale, vous nommez une personne de confiance pour décider et agir en votre nom au cas où vous deviendriez incapable de prendre des décisions. Si vous ne faites pas de procuration médicale et que vous perdez par la suite vos facultés, l'un des membres de votre famille devra obtenir une ordonnance du tribunal pour prendre ces décisions en votre nom en tant qu'administrateur. Une telle demande en justice implique généralement des frais inutiles et des retards dommageables.


Qu'est-ce qu'une directive préalable?

La directive préalable est un document signé par vous à l'avance qui exige du médecin qui viendrait à vous soigner qu’il ne recoure pas à l’acharnement thérapeutique si vous êtes en phase terminale ou êtes devenu inconscient.

Erreur n° 2: ne pas faire mention de vos dettes

Une des erreurs les plus fréquentes est d'oublier vos dettes. On entend par dette le solde de votre carte de crédit, les redevances à payer aux services publics, les prêts hypothécaires, etc.


Non, les banques ne les effacent pas automatiquement après votre décès. Pour autant, les membres de votre famille ne sont pas responsables du paiement des dettes que vous laissez derrière vous.


En général, toute dette que vous laissez impayée à votre décès devra être payée par votre succession, et ce avant que le solde positif puisse être distribué aux héritiers énumérés dans votre testament.


Uniquement dans le cas où vous aviez contracté un prêt personnel conjointement avec un membre de votre famille, cette personne devra-t-elle assumer seule la responsabilité de rembourser le prêt. Si le membre de votre famille en question n’est pas en mesure de rembourser seule le prêt et que les actifs de la succession sont insuffisants pour assurer le remboursement du prêt, on peut imaginer le stress que cette situation engendrera.


Dans le cas d’un emprunt hypothécaire conjoint, le copropriétaire survivant devra prendre en charge le remboursement du prêt hypothécaire après votre décès. Il serait bon que vous vous demandiez si cette personne a les moyens financiers de continuer à assurer le remboursement du prêt. Pour certains biens immobiliers, il n'est pas obligatoire de souscrire une assurance solde restant dû. Il est alors prudent d'envisager de souscrire une telle assurance pour éviter à ses proches le fardeau financier que présente le remboursement soudain d'un prêt hypothécaire.


Erreur n° 3: ne se préoccuper que de vos biens matériels

À l'ère du numérique, négliger ses biens immatériels tels que ses comptes sur les réseaux sociaux et ses comptes de messagerie électronique est une erreur courante lors de la rédaction d’un testament. Certains de ces biens, tels que les photos numériques, peuvent avoir une valeur financière ou sentimentale. D'autres, comme les identifiants de connexion, pourraient être mal utilisés s'ils tombaient dans les mains de quelqu'un en qui vous n’aviez pas confiance.


De plus en plus de personnes possèdent des comptes bancaires, d’investissement ou de monnaies cryptographiques en ligne. Il importe dès lors de partager les informations relatives à ces comptes dans votre testament. Vos proches doivent être en mesure d’avoir accès à ces comptes et de détenir les informations nécessaires pour fermer ces comptes conformément aux instructions figurant dans votre testament.

Erreur n° 4: inclure des biens qui ne font pas partie de votre succession

Les biens communs, comme un compte bancaire joint ou, dans la plupart des cas, la maison familiale, ne peuvent être légués à quelqu'un d'autre. Le copropriétaire survivant prend automatiquement possession de l'ensemble de la copropriété. Au bout du compte, la copropriété a priorité sur votre testament. Au contraire, dans le cas d’une propriété en nom propre, vous pouvez léguer l’ensemble du bien. Il est possible de convertir un bien commun en un bien propre, mais vous devrez faire appel à un notaire qui se chargera de la passation des actes.


En général, les biens avec un bénéficiaire désigné ne font également pas partie de votre succession, tels les polices d'assurance-vie.


Erreur n° 5: ne pas choisir les bons témoins (dans les pays de droit anglo-saxon, à savoir l'Angleterre, l'Australie, les États-Unis, le Canada, la Nouvelle-Zélande, etc.)

2 témoins adultes doivent être présents à la signature de votre testament et le contresigner. Notez que les 2 témoins ne peuvent pas être légataires ou conjoints de légataires, évitant ainsi qu'ils aient un intérêt direct dans votre succession et ne soient pas impartiaux.


Ne pas choisir les bons témoins peut entraîner l'invalidité de votre testament. Dès lors, les témoins devraient de préférence être des personnes alphabétisées et fiables, capables de témoigner de la validité de votre testament en cas de contestation en justice.


Erreur n° 6: faire la surprise à votre exécuteur testamentaire

Il est important d'informer le membre de votre famille ou votre ami avant de le nommer exécuteur testamentaire et d’en discuter avec lui. Ce n'est probablement pas une bonne idée de faire une surprise à la personne que vous pensiez désigner comme exécuteur testamentaire.


En effet, vu que la signature du testament n’est pas nécessaire pour l’exécuteur testamentaire, il peut se produire des situations où l’exécuteur testamentaire n’avait pas été informé de sa nomination. Au cas où l'exécuteur testamentaire ne serait pas disposé à assumer ce rôle, il faudra s’attendre à des coûts supplémentaires et des retards, le temps que le tribunal nomme un administrateur pour la succession.

Erreur n° 7: ne pas rédiger un nouveau testament après un mariage ou un divorce

D’aucuns oublient que, dans certains pays, un testament est automatiquement révoqué en cas de mariage ou de remariage. L’exception est le testament qui prévoit expressément ce qui se passe en cas de mariage. Ce cas mis à part, il est préférable de rédiger un nouveau testament après votre mariage.


Par contre, un divorce ne révoque pas un testament. Le testament dans lequel vous aviez prévu de distribuer vos biens à votre ex-conjoint après votre décès restera donc valable, même après la dissolution de votre mariage. Ainsi donc, si vous aviez rédigé un testament et que vous avez ensuite divorcé, il est temps de revoir votre testament.


N'oubliez pas non plus qu'un couple séparé est toujours un couple légalement marié, et si vous n'avez pas fait de testament, votre conjoint séparé pourrait très bien hériter de 50% de votre patrimoine. De plus, comme la plupart des couples sont co-propriétaires de leur foyer conjugal, votre conjoint séparé pourrait également hériter de ce bien.


Dans les situations de remariage, vous devriez peut-être songer à léguer une partie de vos biens à vos beaux-enfants. En effet, si vous ne les avez pas adoptés officiellement, ils ne sont pas considérés comme vos enfants et n'auront droit à aucune part de votre succession en vertu des lois ab intestat.


Erreur n° 8: ne pas prévoir de clause résiduelle

Une clause résiduelle est une clause «fourre-tout» qui décrit comment répartir le reste des biens que vous n’avez pas répertoriés. Sans une telle clause, vous courez le risque que le tribunal décide que les biens qui ne sont pas mentionnés dans votre testament soient distribués en fonction des lois applicables, et donc peut-être pas selon vos souhaits.


Bonus: Le testament pour expatriés

Si vous êtes expatrié, avez vécu dans plusieurs pays ou avez de la famille ou des biens à l'étranger, différentes lois successorales s'appliquent à différents types d'actifs.


Pour les biens immobiliers tels que les appartements et les maisons, les lois du pays dans lequel le bien est sis s'appliquent. Cependant, pour les autres actifs tels que les comptes bancaires, les actions et autres titres, les lois du pays de votre résidence habituelle au moment de votre décès s'appliquent.


De plus, comme certains pays pourraient ne pas reconnaître la partie de votre testament traitant des actifs situés dans un autre pays, il est conseillé d'avoir un testament distinct pour chaque pays où vos actifs se situent.


Rédiger votre testament est une première étape, et elle est importante. Mais ce n’est pas suffisant. A l’ère du digital, l’étape suivante consiste à enregistrer votre testament en ligne. Sinon, que se passera-t-il si votre personne de confiance n’est pas en mesure de retrouver votre testament en temps utile? liteWill est la seule plateforme d’enregistrement des testaments disponible mondialement et qui offre la possibilité de conserver une copie de votre testament en ligne. «Un testament qui n’est pas en ligne, c’est comme un testament qui n’existe pas.»


Cette partie du site Web est à titre informatif seulement Les déclarations et opinions sont l'expression de leur auteur, non de liteWill, et n'ont pas été évaluées pour l'exactitude, l'exhaustivité ou les modifications de la loi. Les informations contenues dans cet article ne remplacent pas les conseils fiscaux ou juridiques.


Nos produits

Conçus pour vous




31 vues0 commentaire