Comment décider qui recevra quoi dans mon héritage?

Dernière mise à jour : juil. 12

Ainsi donc, vous n'avez pas de testament, mais prévoyez d'en rédiger un. Avant de

commencer ce processus, qu’il s’agisse de rédiger vous-même votre testament ou de vous tourner vers un juriste pour ce faire, il est bon que vous vous posiez quelques questions préliminaires.


Premièrement, qui souhaitez-vous désigner en tant que légataire ou, autrement dit, comme bénéficiaire? Deuxièmement, comment voulez-vous répartir votre patrimoine et qu’y a-t-il lieu de faire avant de décider de cette répartition?

Points-clés à retenir
1) Prenez soin de vos proches: décidez à l'avance qui obtiendra quoi.
2) Réfléchissez à ce dont vos bénéficiaires auront besoin après votre décès.

Qui seront vos bénéficiaires?
Que leur donnerez-vous?
Distribution proportionnelle
Distribution de biens particuliers 
Autres facteurs à prendre en compte
Qui est-ce qui compte le plus pour vous?
Avez-vous des dettes?
Avez-vous des avoirs à l'étranger?
Comment vos avoirs parviendront-ils à vos bénéficiaires?
De quels biens parle-t-on?

Qui seront vos bénéficiaires?

Tout d'abord, dressez une liste des personnes à qui vous aimeriez donner vos biens après votre décès. Ces personnes seront les bénéficiaires de votre succession.


Ces bénéficiaires peuvent être des membres de votre famille ou vos organismes de bienfaisance préférés. Si vous souhaitez que quelqu’un prenne soin de votre animal de compagnie, identifiez la personne qui s'occupera de cet animal. Ne désignez pas votre animal de compagnie comme bénéficiaire car il ne peut techniquement pas hériter de vos biens.


Que leur donnerez-vous?

Vous devez ensuite décider quelle partie de votre héritage allouer à chaque personne qui figure sur votre liste. Voici deux façons habituelles de procéder:


Distribution proportionnelle - Vous pouvez décider de donner à chaque bénéficiaire un certain pourcentage de votre héritage. Par exemple, votre conjoint et vos enfants reçoivent chacun une part égale.


Distribution de biens particuliers - Vous pouvez choisir d’attribuer certains biens à certaines personnes. Par exemple, vous voulez peut-être que votre conjoint reçoive l'argent qui est sur votre compte en banque et que vos enfants reçoivent les parts de sicav.


Autres facteurs à prendre en compte

Voici quelques éléments supplémentaires qui pourraient intervenir lors de la planification de votre succession.


Qui est-ce qui compte le plus pour vous?

Y a-t-il des personnes qui dépendent financièrement de vous? Il peut s'agir de vos enfants, parents âgés, grands-parents, d'une personne proche de vous ou même d’une cause qui vous tient à cœur.

De quoi vos bénéficiaires ont-ils besoin? Réfléchissez à ce dont vos bénéficiaires auront besoin et à combien cela peut se chiffrer. Par exemple, si vous avez de jeunes enfants, vous devrez peut-être consacrer davantage de votre patrimoine à leur bien-être et vous demander qui s'occupera d'eux.


Avez-vous des dettes?

Vos dettes devront être payées. S'il n'y a pas assez de fonds, certains avoirs seront vendus pour payer vos dettes. Si vous possédez plus d’un bien immobilier, vous voulez peut-être indiquer quel bien devra être vendu en priorité pour payer vos dettes, en particulier si un bien a une valeur sentimentale pour vous et votre famille.


Avez-vous des avoirs à l'étranger?

Si vous avez des biens à l'étranger, il y a lieu de vérifier en quoi le droit étranger et le droit du lieu de votre résidence habituelle (le pays que vous considérez comme votre résidence permanente) influenceront la distribution de vos biens à vos bénéficiaires et les impôts qu'ils seront amenés à payer. Renseignez-vous sur le droit successoral et fiscal de ces pays en question. La prise en compte de ces variables permettra peut-être d'éviter de surcharger financièrement vos proches. Parfois, il peut être utile de recourir à plusieurs testaments pour accélérer le processus et réduire les coûts (frais et droits de succession).


Comment vos avoirs parviendront-ils à vos bénéficiaires?

Pensez à la manière dont vous souhaitez transférer vos biens. Le testament est le moyen le plus courant, mais uniquement si vous souhaitez que le transfert se passe après votre décès. Alternativement, certaines personnes préfèrent que cela ait lieu de leur vivant, sous forme de libéralité ou de trust. La mise en place d’un trust est un processus et une structure beaucoup plus complexe qui fera l’objet d’un thème de blog distinct, donc restez à l'écoute.



De quels biens parle-t-on?

Maintenant que vous avez passé du temps à réfléchir à vos bénéficiaires et à ce que vous aimeriez leur laisser, il est temps pour vous de faire une liste de tout ce que vous possédez et de mettre un nom à côté de chaque bien figurant sur la liste. Cette liste doit être régulièrement actualisée si vous prévoyez de distribuer des biens spécifiques à certaines personnes. Cela minimisera les conflits si des biens n’ont pas de bénéficiaire ou si vous avez oublié d'inclure une clause résiduelle dans votre testament.


Rédiger votre testament est une première étape, et elle est importante. Mais ce n’est pas suffisant. A l’ère du digital, l’étape suivante consiste à enregistrer votre testament en ligne. Sinon, que se passera-t-il si votre personne de confiance n’est pas en mesure de retrouver votre testament en temps utile? liteWill est la seule plateforme d’enregistrement des testaments disponible mondialement et qui offre la possibilité de conserver une copie de votre testament en ligne. «Un testament qui n’est pas en ligne, c’est comme un testament qui n’existe pas.»


Cette partie du site Web est à titre purement informatif. Les déclarations et opinions qui y figurent sont l'expression de leur auteur, non de liteWill. Elles n'ont pas été évaluées quant à leur exactitude ou leur exhaustivité et ne tiennent pas compte des développements législatifs récents. Les informations contenues dans cet article ne remplacent pas des conseils fiscaux ou juridiques.

Nos produits

Conçus pour vous




17 vues0 commentaire