Litige à propos du testament d’une célébrité - Étude de cas n°4 - Michael Jackson


Si vous êtes né au 21ème siècle, vous ne savez probablement pas qui est Michael Jackson. Sinon, vous savez qui est le « roi de la pop », considéré comme l'une des personnalités qui a marqué le plus le 20ème siècle pour ses contributions à la musique, la danse et la mode, ainsi que pour sa vie médiatisée.


Il est également connu comme un grand dépensier. Malgré ses énormes revenus, il avait environ 350 millions de dollars de dettes à son nom à la fin de sa vie. L'une de ses extravagances était son propre zoo privé avec des orangs-outans, des girafes et un éléphant.


Au-delà des potins juteux entourant sa vie privée, Michael Jackson a fait quelque chose d'étonnamment sensé avant sa mort. Il a mis en place un plan successoral intelligent.


Le testament de Michael Jackson prévoit que ses proches soient bien pris en charge. Un document séparé regroupe ses actifs dans un trust, garantissant ainsi que ses affaires restent pour la plupart a l'écart des tribunaux et à l’abri du public. Cela dit, nous pouvons tous en tirer quelques enseignements.


Leçon n°1 : Rédigez un testament
Leçon n°2 : Nommez un tuteur

Leçon n°1 : Rédigez un testament

Une évidence? En fait, la majorité de la population néglige de s’atteler à cette corvée qui est pourtant fondamentale, laissant ainsi un juge décider de la distribution de leurs biens conformément aux lois applicables par défaut.


Si Michael Jackson avait été négligent, ses biens auraient été partagés entre ses trois enfants, comme le prévoit la loi californienne. Au lieu de cela, il a divisé son patrimoine comme il le souhaitait, laissant apparemment 40 % de sa succession aux enfants, 40 % à sa mère, Katherine Jackson, et 20 % à des œuvres caritatives.


Michael Jackson a évité les malentendus potentiels en citant chacun de ses enfants par leur nom et en excluant spécifiquement son ex-femme, également mère de ses deux enfants plus âgés, Debbie Rowe, de tout héritage. Cette exclusion n'était peut-être pas nécessaire car le couple n'était plus marié, mais il est clair que Jackson l'a volontairement omise, plutôt que de commettre un oubli.


Il est bon de souligner que Michael Jackson avait rédigé 3 versions de son testament, ce qui a créé des différends en raison d'omissions intentionnelles. Au final, l'enregistrement du testament correct a garanti la légitimité de sa dernière volonté, en minimisant les différends et les risques de contestation de la part de son père et de ses frères et sœurs.



Leçon n°2 : Nommez un tuteur

En rédigeant son testament, Michael Jackson a créé un cadre juridique pour nommer un tuteur pour ses enfants, tous mineurs. Sans ce document, l'État - et non Jackson - aurait choisi qui élèverait ses enfants. Jackson a choisi sa mère comme tuteur principal et la chanteuse Diana Ross, son amie de longue date et mentor, comme subrogé tuteur. Bien que le tribunal ait dû approuver la sélection, la plupart des juges se conforment aux souhaits d'un parent, à moins qu'il n'y ait une raison impérieuse de ne pas le faire.


Cela dit, pour le choix d’un tuteur, Michael Jackson aurait peut-être mieux fait de choisir quelqu'un de plus jeune que sa mère de 79 ans. Avec autant d'argent en jeu, il est généralement recommandé aux parents d’opter pour un ami ou un parent de confiance qui est proche de l’âge et de l’emplacement géographique des enfants. Dans ce cas, Michael Jackson a choisi la confiance et la continuité plutôt que la jeunesse relative.

Rédiger votre testament est une première étape, et elle est importante. Mais ce n’est pas suffisant. A l’ère du digital, l’étape suivante consiste à enregistrer votre testament en ligne. Sinon, que se passera-t-il si personne n’est en mesure de retrouver votre testament en temps utile? liteWill est la seule plateforme d’enregistrement disponible mondialement qui offre la possibilité de ranger votre testament en ligne. «Un testament qui n’est pas en ligne, c’est comme un testament qui n’existe pas.»


Cette partie du site Web est à titre purement informatif. Les déclarations et opinions qui y figurent sont l'expression de leur auteur, non de liteWill. Elles n'ont pas été évaluées quant à leur exactitude ou leur exhaustivité et ne tiennent pas compte des développements législatifs récents. Les informations contenues dans cet article ne remplacent pas des conseils fiscaux ou juridiques.

Nos produits

Conçus pour vous



8 vues0 commentaire