Litige à propos du testament d’une célébrité - Etude de cas n°2: Teddy et Nina Wang

Dernière mise à jour : juil. 12

Si vous êtes chinois ou avez vécu à Hong Kong, vous avez probablement entendu parler de Teddy et Nina Wang et de leurs multiples batailles judiciaires à propos de leurs nombreux testaments. Amateur de drames, vous y verrez tout de suite un scenario digne d’une série telle que vous pouvez les voir sur Netflix!


Teddy Wang

Teddy était un homme d'affaires chinois, fondateur du groupe Chinachem, qui a été kidnappé contre rançon en 1990, puis déclaré légalement mort. Nina avait payé un acompte de 34 millions de dollars de Hong Kong sur la rançon, mais Teddy n'a jamais été retrouvé. Plusieurs des ravisseurs présumés ont été arrêtés et ont affirmé que Wang avait été jeté à la mer. Le corps n'a jamais été retrouvé.

Litige numéro 1

Un testament fait maison en 1990 (daté d'un mois avant l'enlèvement de Teddy) avait attribué l'ensemble de l’héritage à Nina, accompagné de la phrase, en anglais, "une vie, un amour", le reste du testament déclarant, en chinois, que la famille Wang l’ayant déçu, aucun bien ne devrait aller à quiconque dans sa famille. Le testament se trouvait dans une enveloppe scellée, portait la signature du majordome de la famille agissant en tant que témoin et d’un deuxième témoin dont le nom n'était pas entièrement lisible.


Le père de Teddy, Wang Din-shin, demanda aux tribunaux de valider le testament de Teddy datant de 1968 qui faisait de lui l'unique héritier de la succession de son fils. Le testament de 1968 avait été dactylographié en anglais et préparé par des avocats, signé par Teddy et par deux associés servant de témoins. Ce testament avait été conservé dans un coffre-fort à la banque.


Conclusion

En 2002, la Haute Cour jugea que le testament de 1990 était un faux et en janvier 2005, Nina fut accusée officiellement de faux en écritures puis libérée sous caution. En septembre 2005, la Cour d'appel infirma la décision de la Haute Cour, restituant à Nina le contrôle de l'entreprise multi milliardaire Chinachem. En décembre 2005, les procureurs chargés de l'affaire de faux en écritures abandonnèrent toutes les accusations contre Nina, l’exonérant de fait.


Nina est ainsi devenue la femme la plus riche d'Asie, avec une valeur nette estimée à 4,2 milliards de dollars américains au moment de son décès en 2007.

Litige numéro 2

Tony Chan était le guide spirituel de Nina et plus tard son amant présumé. Après la mort de Nina, Tony affirma qu'il était l'unique héritier de la succession de Nina. Il contacta les membres de la famille de Nina par l'intermédiaire de son avocat, déclarant qu'il avait en sa possession un document censé être le dernier testament de Nina rédigé en octobre 2006. Ceci fut contesté par la Chinachem Charitable Foundation Limited - une organisation caritative fondée par Nina et Teddy en 1998 - qui devait hériter de la totalité de la succession de Nina, conformément à un testament de 2002. La Fondation argua que le testament de 2006 était un faux.


Conclusion

En fin de compte, la Cour jugea que le testament de 2006 avait été falsifié par Tony. Le testament de 2002 fut validé, laissant la succession de Nina à la Fondation. Tony fut par ailleurs reconnu coupable de deux chefs d'accusation de faux en écritures et condamné à 12 ans de prison.

Points à retenir

Maintenant que vous êtes parfaitement au courant de l’une des affaires les plus juteuses qui se sont déroulées à Hong Kong, plusieurs choses sont à en retenir. La plupart du temps, lorsqu'il existe de nombreuses versions d'un testament, des litiges sont à prévoir quant à la question de savoir quelle est la version légitime. Parfois, une version antérieure peut même être utilisée pour contester la dernière version, surtout si la version antérieure avait été conservée et enregistrée. Il en ressort que l’enregistrement de votre dernier testament en date est tout aussi important que sa rédaction. Cela facilitera la solution de litiges quant à la légitimité du testament, s’il fallait en aller jusque-là.


Rédiger votre testament est une première étape, et elle est importante. Mais ce n’est pas suffisant. A l’ère du digital, l’étape suivante consiste à enregistrer votre testament en ligne. Sinon, que se passera-t-il si votre personne de confiance n’est pas en mesure de retrouver votre testament en temps utile? liteWill est la seule plateforme d’enregistrement des testaments disponible mondialement et qui offre la possibilité de conserver une copie de votre testament en ligne. «Un testament qui n’est pas en ligne, c’est comme un testament qui n’existe pas.»


Cette partie du site Web est à titre purement informatif. Les déclarations et opinions qui y figurent sont l'expression de leur auteur, non de liteWill. Elles n'ont pas été évaluées quant à leur exactitude ou leur exhaustivité et ne tiennent pas compte des développements législatifs récents. Les informations contenues dans cet article ne remplacent pas des conseils fiscaux ou juridiques.

Nos produits

Conçus pour vous



15 vues0 commentaire